• 18 déc. 2012
  • Le Figaro
  • par Gaëtan de Capèle gdecapele@lefigaro.fr

 

Le club des « minables » s’agrandit. À en croire les autorités belges, 500 Français souhaitent, comme Gérard Depardieu, changer de nationalité. Pourquoi ? Parce que, comme l’acteur, ils veulent quitter une France lancée dans une fuite en avant fiscale sans précédent. Une France où l’on stigmatise ceux qui créent de la richesse, avant de les taxer à satiété. Où le niveau des prélèvements obligatoires - 46 % du PIB - bat tous les records et dépasse celui de tous les pays comparables. Où l’instabilité fiscale n’a aucun équivalent en Europe et ailleurs dans le monde. En un mot, ils fuient ce qui est devenu un enfer fiscal. Le plus étonnant est que le gouvernement s’en étonne ! Et prétende, pour stopper l’hémorragie, faire partager sa frénésie au reste de l’Europe, au nom d’une nécessaire harmonisation fiscale. Faut-il être naïf pour croire un seul instant nos voisins disposés, comme le demande François Hollande, à renégocier les conventions fiscales afin de s’inspirer de nos folles dérives ? La réalité est que la gauche française vit dans une bulle, campée sur ses certitudes du siècle dernier. Le problème, pour elle, est que nous vivons dans un monde ouvert aux quatre vents, où les capitaux circulent sans difficulté. L’Angleterre et la Belgique, nouvelles terres d’accueil de nos exilés, ne figurent pas sur la liste des paradis fiscaux. Mais elles en prennent l’allure dès qu’on les compare à la France ! Par un curieux hasard, l’affaire Depardieu, qui résume l’impasse fiscale où nous a déjà conduits le hollandisme, se télescope avec un autre événement. Après avoir beaucoup augmenté les impôts, le gouvernement se réunit aujourd’hui en séminaire pour décider comment il va s’y prendre pour faire des économies. Le chantier est, l’a-t-on suffisamment répété ?, urgent et immense. Mais il ne se passera rien ! Au moins six mois d’audit sont paraît-il nécessaires avant de prendre des décisions. Vous avez dit « minable » ?

 

Par voxpop - Publié dans : La France en résistance
Retour à l'accueil

Archives Editoriaux

            >>>>>> Voir historique

J'ai plus envie de me croire à Kaboul dans ma ville,

J'ai plus envie de l'incivisme, plus envie de la médiocrité comme religion, plus envie du manque d'ambition comme profession de foi.

J'ai plus envie de relativiser. >>>> 

 

Tenons nous debout pour ne pas devoir s'agenouiller !

résistance-copie-1

 

LA FRANCE en résistance

bonnet-rouge-laine-france-.jpg 

    Désormais je porte le bonnet rouge

car je me sens Breton et Français !


Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés